Les bienfaits de la spiruline

Partir vivre ailleurs

Tueurs en série, escrocs, malédictions

Les lignes de la main

Se soigner avec les couleurs

Tout sur les pierres précieuses

Fortunes, success stories, jackpots, trésors

Cairn Terrier

Cairn TerrierLe cairn terrier est une race de chien originaire d’Écosse. Il est de petite taille et assez rustique. C’est l’une des plus anciennes races de terriers. Son nom fait référence aux monticules de pierres appelés cairns. Le Cairn Terrier doit sa notoriété à l’un des représentants de sa race qui joua Toto dans le film Le magicien d’Oz. Avec le Skye Terrier, c’est le terrier d’Écosse le plus anciennement connu: on mentionne ces petits chiens de terrier dès le XII siècle. Il provient sans doute d’un croisement entre les terriers autochtones des Highlands de l’ouest et les chiens bassets de type primitif (Valhund suédois), amenés par les Vikings au IX siècle. En effet, le Cairn est un chien de type assez primitif, rappelant fortement le spitz européen (loulou). Il semble s’être d’abord répandu dans les Highlands de l’ouest avant d’arriver quelques siècles plus tard dans les Hébrides, dont l’île de Skye où l’on trouvait les sujets les plus purs, grâce à l’isolement insulaire. Jusqu’au XIX siècle, le Cairn est resté exclusivement un chien de travail destiné à tuer toutes sortes de nuisibles, notamment les renards, les blaireaux et les loutres. Les chiens devaient être capables de tuer seuls un adversaire plus gros qu’eux dès l’âge de 6 mois sous peine d’être sacrifiés. Cette aptitude ainsi que la petite taille étaient les seuls critères de sélection.
Le Cairn a été fortement soumis à la sélection naturelle qui lui a conféré une fourrure épaisse et imperméable et un remarquable degré de résistance au froid. En effet, les chiens devaient dormir dehors, exposés aux tempêtes de neige, et n’étaient pas nourris par leurs propriétaires. Le Cairn faillit ne jamais être reconnu par les instances cynologiques qui considéraient ce chien utilitaire à la fourrure hirsute comme un vulgaire bâtard. Mais grâce au travail acharné de quelques passionnés, il devint le 5 et dernier terrier d’Écosse à être reconnu en 1912. Dès lors, on l’apprécia de plus en plus comme chien de compagnie. Aujourd’hui, avec plus de 1 500 naissances annuelles, le Cairn est en France le terrier d’Écosse le plus populaire après le West Highland White Terrier ou Westie. Il est d’ailleurs l’ancêtre de ce dernier ainsi que du Scottish terrier. Résumé du standard Le Cairn terrier mesure entre 26 et 31 cm au garrot (c’est-à-dire au sommet de l’épaule).
Son poids est en théorie de 6,3 kg, mais en réalité il peut aller de 7,5 à 12 kg. Son format est compact ; c’est un animal court sur pattes mais pas basset. La tête, de type lupoïde, est petite ; le museau assez court et pointu, les oreilles petites, triangulaires et bien dressées. Le corps et les pattes sont très musclés, montrant une bonne aptitude au travail. La queue est assez courte naturellement et portée haut. Le poil est le point le plus important : il est assez long (6-7 cm), dur, très abondant et serré. Il comporte également une couche de sous-poil très doux, laineux et imperméable. Le poil doit être bien droit et hirsute. Les couleurs vont du sable presque blanc au presque noir en passant par le fauve, le roux, le gris et tous les tons de bringé. Le museau et les oreilles sont souvent foncés. Les yeux sont bruns et le nez noir. Sont interdits tous les tons pluricolores, le noir pur, le blanc pur, le bleu et le chocolat.
Caractère et style de vie
Le Cairn terrier est un grand sportif, vif, rusé et très affectueux, voire pot-de-colle. Sa gaieté et sa gentillesse en font le rayon de soleil des familles et des personnes âgées. Il est très intelligent et facile à dresser, pour la recherche de truffes, les tours de cirque et surtout la chasse, pour laquelle il a un talent hors du commun. Le Cairn est sans doute le petit chien le plus chasseur. Il se dresse pour ainsi dire presque tout seul et rend service à ses propriétaires en débarrassant le jardin de tous les nuisibles, taupes comprises. Sa grande intelligence le rend capable de dominer les maîtres les plus laxistes.
En effet, il attendrit si bien avec ses beaux yeux doux et ses manières amusantes qu’il en profite ensuite pour s’octroyer la place du chef. C’est pourquoi le Cairn ne convient bien qu’aux personnes sachant faire preuve d’autorité en douceur. Le Cairn est avant tout un chien sportif, débordant d’énergie et doté d’un instinct de chasse très marqué chez certains individus. Ces caractéristiques, auxquelles s’ajoute sa grande rusticité, n’en font pas un chien adapté à la vie citadine. Un Cairn vivant en appartement et ne pouvant prendre suffisamment d’exercice ni aller dans la nature devient malheureux et tombe malade. Ce grand chasseur est réputé pour ne pas supporter les chats (mais il y a des exceptions), et certains mâles ne sont pas très sociables avec leurs congénères. Ce dernier problème se résout très bien par la stérilisation.
Les femelles sont relativement sociables bien que très dominantes vis-à-vis de leurs congénères des deux sexes. Entretien On brosse le Cairn terrier en moyenne deux fois par semaine. Pour ce faire, on utilise un peigne double en métal, avec d’un côté des dents très écartées pour démêler et de l’autre des dents plus serrées pour les finitions.
Il n’est pas nécessaire de toiletter le Cairn ; d’ailleurs, il est beaucoup plus beau au naturel que tondu à la westie ou à la scottish (de toute façon, la coupe et la tonte du Cairn sont interdites en expositions). On doit uniquement lui couper les poils autour des pieds et entre les coussinets, pour des raisons d’hygiène. Le toilettage d’exposition est simple à réaliser, il suffit d’arracher les longs poils morts et d’épiler les grands poils des oreilles et de la queue. Cela n’est pas douloureux car ces poils ne sont plus vivants. Le Cairn a un pelage autonettoyant ; il n’est pas nécessaire de le baigner plus de deux fois par an. Pour les chiens d’exposition, il faut utiliser un shampoing spécial poils durs qui ne ramollit pas la fourrure et ne pas mettre d’après-shampoing. Santé Le Cairn terrier n’a pour ainsi dire pas de problèmes de santé spécifiques.
D’ailleurs sa longévité est relativement grande: 17 ans en moyenne, avec des records observés à 21 et 22 ans. Mais comme les autres terriers, il peut souffrir d’insuffisance rénale dans sa vieillesse. Pour prévenir l’apparition de cette affection, il est conseillé de procéder à un check-up vétérinaire annuel comprenant une analyse de sang, dès que le chien atteint l’âge de neuf ans. Un régime alimentaire à basses teneurs de sel, de phosphore et de protéines peut ralentir l’avancée de la maladie, lorsqu’elle est déclarée. La séborrhée grasse, ou poil gras, est fréquente chez les vieux Cairns. Pour éviter les infections, il faut alors laver le chien tous les mois avec un shampooing antibactérien à la chlorhexidine. Acquérir un Cairn terrier On ne saurait trop recommander d’acheter un Cairn muni d’un pedigree.
D’une part il ne coûte pas plus cher qu’un sujet produit sans certificat officiel d’ascendance, et d’autre part, les parents du chiot auront préalablement dû subir un examen de confirmation qui garantit l’absence de certains défauts et maladies héréditaires. En fait, un individu enregistré dans un livre des origines officiel et donc doté d’un pedigree, est généralement beaucoup plus sain qu’un autre, au plan génétique. Le prix d’un Cairn est assez modeste, chez un petit éleveur. Les animaleries n’hésitent pas à vendre leurs sujets bien plus cher, sans aucune garantie de bonne santé! Les refuges sont aussi un bon choix pour l’acquisition d’un Cairn.
Caractéristiques
Silhouette 6 à 10 kg Taille 26 à 31 cm Poil dur, épais, rude. Sous-poil court, doux et serré.
Robe Sable, roux, gris, bringé ou presque noir, souvent avec un masque noir.
Tête Crâne large en proportion. Museau puissant. Fortes mâchoires.
Yeux Écartés, de grandeur moyenne, noisette foncé, sourcils en broussaille.
Oreilles Petites, pointues, bien portées, droites.
Queue Courte, bien garnie de poils, pas en plumeau, portée gaiement, pas couchée sur le dos. Caractère Vif, gai, chasseur, affectueux, têtu
Nomenclature FCI