Les bienfaits de la spiruline

Partir vivre ailleurs

Tueurs en série, escrocs, malédictions

Les lignes de la main

Se soigner avec les couleurs

Tout sur les pierres précieuses

Fortunes, success stories, jackpots, trésors

Spitz

Spitz L’appellation Spitz allemand (Deutscher Spitz), selon les standards de la Fédération cynologique internationale, regroupe un ensemble de races de chiens qui, bien que partageant de nombreux caractères morphologiques, sont aujourd’hui différenciés par leur taille et par leur couleur, mais ayant en commun, comme nombre de races issues des anciens pays de glaciation, par de petites oreilles pointues et dressées, ainsi que par une queue fièrement dressée « en trompette » au-dessus de leur arrière-train.
Les Spitz allemands sont rattachés au 5 groupe (chiens de type Spitz et de type primitif) et, au sein de ce groupe, à la section 4 (Spitz européens). Il est probable que le type d’origine, commun à toutes les races de Spitz allemands, était l’actuel Spitz loup. La diversification et la miniaturisation des types se sont en fait accentués, par la sélection, à partir de l’époque victorienne (deuxième moitié du XIX siècle).
Le spitz allemand est un descendant direct du chien des tourbières de l’âge de pierre Canis familiaris palustris Rüthimeyer et, ultérieurement, des « chiens des cités lacustres ». On le tient pour la plus ancienne race subsistante de toute l’Europe centrale et orientale.
En raison de l’absence du moindre instinct de chasseur, et de sa méfiance envers tous ceux qui lui sont inconnus, le Spitz a trouvé une place naturelle de gardien et de sentinelle, toujours prompt à donner l’alerte et rarement fugueur. Le XIX siècle a conduit à la création de types de plus en plus petits, destinés à fournir des chiens aptes à la vie en appartement.
Spitz allemand Tous les Spitz allemands ont un pelage double : en couverture, un poil long, raide et écarté, et en sous-poil une sorte de ouate épaisse et courte. Ce double poil ne couvre pas la tête, les oreilles ni les faces antérieures des membres et les pieds, recouvert d’un poil court et dense ressemblant à du velours. Le pelage du Spitz n’ondule pas, ne frise pas et n’est jamais hirsute. On a souvent l’impression, même lorsque ce chien vient de se rouler dans la fange, qu’il « sort du salon de toilettage » tellement son poil a une tenue persistante (les maîtres des Spitz, s’ils sont tenus de brosser leurs animaux, sont rarement obligés à de pénibles séances de démêlage, comme c’est souvent le cas avec d’autres races de chiens : épagneuls, etc.).
Spitz-loup (Wolfspitz) : hauteur de 45 à 60 cm – couleur : « gris loup » (gris argenté avec du noir à l’extrémité des poils). Le spitz-loup est parfois appelé Keeshond.
Grand Spitz (Grossspitz) : hauteur de 42 à 50 cm – couleurs : noir, brun, gris loup, blanc, orange…
Spitz moyen (Mittelspitz) : hauteur de 30 à 38 cm – couleurs : noir, brun, gris loup, blanc, orange… petit Spitz (Kleinspitz) : hauteur de 23 à 29 cm – couleurs : noir, brun, gris loup, blanc, orange, orange zibelline, crème, Black & Tan, panaché…
Le petit Spitz et le Spitz nain sont parfois appelés Poméraniens ou Loulous de Poméranie. Spitz nain (Zwergspitz) : hauteur de 18 à 22 cm – couleurs : noir, brun, gris loup, blanc, orange, orange zibelline, crème, Black & Tan, panaché… Tous les Spitz se signalent par une certaine propension à l’aboiement ou au jappement à la moindre occasion, mais semble-t-il de manière moins prononcée que chez leur « cousin » le Volpino Italiano…